De Bikila à Gebrselassie, la légende du marathon

Découvrez ou redécouvrez le destin de deux champions d’exception qui ont marqué l'histoire de l'athlétisme et du marathon.

livre Philippe Maquat

Deux champions, deux Ethiopiens, deux hommes qui ont marqué l’histoire de la course à pied. Le premier est mort en 1972 à la suite d’un accident de voiture, le deuxième est aujourd’hui un riche homme d’affaires.

Abebe Bikila, membre de la garde impériale de Haile Selassié, fut deux fois champion Olympique sur marathon en 1960 (Rome, Italie) et en 1964 (Tokyo, Japon). Lors de son premier titre, ses pieds suscitent des interrogations. Coureur pieds nus, il présente une épaisse corne et lorsqu’il chausse des chaussures ses performances sont moins bonnes. A Rome il tente bien de trouver des runnings mais elles lui occasionnent des ampoules. Au final, il remporte le titre en courant pieds nus en 2 h 15 min 16 s et établit un nouveau record du monde. En 1964, il porte des chaussures, des Asics mais a été opéré de l’appendicite 35 jours avant la course…. Il termine en 2h12mn11s, nouveau record du monde. Il disputera son dernier marathon en 1968 lors des JO de Mexico, il abandonne au 17e km alors qu’il se remet d’une fracture du péroné contractée l’année précédente.
Lors de son enterrement , 65 000 personnes sont présentes.

Haile Gebrselassie (souvent écrit Gebreselassie) a lui aussi remporté deux médailles d’or olympique mais sur 10 000 m, à Sydney (Australie) en 2000 tout d’abord et à Atlanta en 1996. Il fait ses début sur marathon en 2002 lors du marathon de Londres, se classant 3e en 2h06mn35s (derrière Khalid Khannouchi et Paul Tergat). Entre septembre 2007 et septembre 2011, il détient le record du monde du marathon, avec un chrono porté à 2h03min59 s lors du marathon de Berlin en 2008. Il met une première fois un terme à sa carrière le 7 novembre 2010 avant de revenir sur le semi-marathon de Vienne en avril 2011 (chrono de 1h00mn18s). Son record du monde sur 42.195km est battu cette même année à Berlin par le Kenyan Patrick Makau qui boucle la distance en 2h03mn38s.
Il tentera bien de se qualifier pour les Jeux Olympiques 2012 à Londres mais n’y parviendra pas.
Aujourd’hui, c’est un homme d’affaire  qui investit dans son pays.

Dans son ouvrage, Philippe Maquat, reporter au Matin de Paris puis rédacteur en chef adjoint au magazine Jogging International évoque le parcours de ses deux hommes sur fond d’évolution historique, politique et économique de leur pays.

De Bikila à Gebreselassie, la légende du marathon
Prix :
9.8 €
42 pages
Editions Amalthée

Réagissez