Christelle Daunay : « Mon dernier marathon de New York me donne envie de continuer »

Quatrième du marathon de New York 2013 après une fracture de fatigue qui l’avait privée de Jeux Olympiques, Christelle Daunay, 39 ans, sera présente aux championnats du monde de semi-marathon, ce 29 mars 2014 à Copenhague (Danemark). Et elle a encore soif de performances.

p7020182-e1356103818358


Lepape-info : Comment s’est articulé votre entraînement depuis le marathon de New York où vous avez pris la quatrième place ?

Christelle Daunay : J’ai coupé un peu, puis repris en vue des championnats du monde de semi-marathon (à Copenhague au Danemark, le 29 mars 2014). C’était mon objectif étant donné que je n’avais pas planifié de marathon au printemps. Le parcours est plat et plutôt rapide, donc c’était un bon objectif à se fixer. En plus, cela n’entame pas trop la saison estivale.

Lepape-info : On vous a vue cet hiver sur quelques rendez-vous cross…

C. D. : Oui, étant licenciée à la SCO Sainte Marguerite, je me devais d’être présente en Provence. J’ai d’abord participé au Cross Ouest France alors que ce n’était pas prévu. Mais en novembre/décembre, je n’avais pas trop de repères à l’entraînement. Courir au Mans, c’était un peu le choix du cœur, je me suis décidée le vendredi pour le dimanche. Je savais que ça allait me débrider, me permettre de faire le point sur mes doutes. J’ai eu de bonnes sensations, je termine à une belle place (5ème, ndlr) par rapport à ce que je faisais à l’entraînement. Il ne manquait pas grand-chose pour faire un déclic… et depuis, ça va ! Je suis partie en stage au Portugal dans la foulée. Et j’ai participé aux interrégionaux de cross, ce qui a permis de repérer le parcours des France où je termine troisième. La place me satisfait mais j’ai une petite déception par rapport au scénario de course. Je n’ai jamais avoir pu me mêler à la lutte (avec Laila Traby, première et Sophie Duarte, deuxième, ndlr). Cela dit, je ne suis pas une crosswoman…

Lepape-info : En revanche, vous serez la leader de l’équipe de France pour ces Mondiaux de semi-marathon, quel sera votre objectif à Copenhague ?

C.D. : Je suis en forme, je monte en puissance. J’y vais pour tenter d’être à mon meilleur niveau, m’approcher de mon record de France (1h08mn34s à Reims en 2010). Pourquoi pas le battre si j’en ai les moyens. On verra… En tout cas, j’ai envie de me bagarrer avec les meilleures… Du moins, celles de mon niveau, car je ne pourrai pas le faire s’il y en a qui valent 1h05…

Lepape-info : Vous avez participé au regroupement de l’équipe (avec Aline Camboulives, Corinne Herbreteau-Cante, Alexandra Louison, Driss El Himer et  James Theuri) à Nuits Saint Georges pendant ce mois de mars. Quel bilan en tirez-vous ?

C.D. : C’était bien de se retrouver, en plus avec une météo idéale. De très bonnes conditions. L’émulation est importante, elle nous pousse vers le haut.

Lepape-info : Même si au sein du collectif féminin, vous êtes largement au-dessus du lot…

C.D. : Oui, je me retrouve au milieu… Pas assez forte pour courir avec les garçons, et un peu trop pour être avec les filles. Du coup, on ne peut pas se pousser à l’entraînement. Mais en dehors, les échanges sont importants.

Lepape-info : Comment voyez-vous l’avenir ? Repartez-vous en vue d’une nouvelle olympiade à Rio en 2016 ? 

C.D. : C’est vrai que j’avais envisagé d’arrêter après les Jeux de Londres (en 2012). Mais étant donné les circonstances (une fracture de fatigue l’a contrainte à déclarer forfait pour la compétition, ndlr), j’ai voulu repartir sur un autre marathon. Avec la performance que j’ai faite à New-York, évidemment, ça donne envie de continuer… (sourire). Oui, je pense un peu aux Jeux de Rio, mais beaucoup de choses peuvent se passer d’ici là. Des blessures, des contre-performances. Donc, je prends les objectifs les uns après les autres. Mais ce qui est sûr, c’est que je prends toujours autant de plaisir à m’entraîner.

 Lepape-info : Après ces Mondiaux de semi, sur quelle distance vous verra-t-on aux championnats d’Europe de Zurich cet été (12-17 août) ?

C.D. : Je suis qualifiée sur 10 000 m et marathon. Je ferai prochainement savoir quelle distance j’ai choisie (sourire)…
NB : Christelle Daunay a depuis annoncé son choix de participer au marathon lors de ces championnats d’Europe. 

Réagissez