Christelle Daunay et Yohan Durand au départ du Fibit Semi de Paris, le 6 mars 2016

47 000 coureurs, Christelle Daunay et Yohan Durand au départ, Haile Gebreselassie en guise de starter, voilà le programme du Fibit Semi de Paris 2016.

SMP_Logo_Q

Le départ du Fitbit Semi de Paris 2016 sera donné comme le veut la tradition de l’esplanade du château de Vincennes, le dimanche 6 mars 2016 à 9h.

47 000 coureurs ont répondu présent et s’élanceront par vagues jusqu’à 10h40. Et pour cette édition 2016, c’est le le légendaire coureur éthiopien Haile Gebreselassie, double champion olympique sur 10 000 m et ex détenteur du record du monde du marathon (2h03mn59s) qui donnera le départ de la course.

Une course avec un plateau élite particulièrement dense avec trois coureurs affichant des records inférieurs à 60 minutes. Le Kenyan Vincent Yator, vainqueur de l’édition 2015 en 1h00mn16s, défendra son titre, lui qui a signé son meilleur chrono sur la distance en 2015 au Semi Marathon de Yangzhou (Chine) en 59mn55s. Ses compatriotes Cyprien Kotut (record en 59mn12s) et Wilfried Murgor (record en 59mn57s au semi-marathon de Prague 2015) seront sans doute ses plus sérieux rivaux.

Côté français, Yohan Durand, qui avait effectué des débuts très prometteurs sur le marathon l’année dernière à Paris (2h14mn00s), se mesurera lui aussi au parcours roulant dessiné dans les rues de l’Est de la capitale après un très bon début de saison avec une victoire sur la Prom’Classic. Avec un record en 1h03mn43s au semi-marathon de Lille en 2010, il lui faudra être au meilleur de sa forme pour inquiéter l’armada kenyanne. Timothée Bommier sera lui aussi au départ pour tenter d’améliorer son record sur la distance établi en 2015 sur cet même course en 1h06mn26s.

Dans la course féminine, tous les yeux seront braqués sur la française Christelle Daunay, détentrice du record de France de la distance (1h08mn34s à Reims en 2010). Christelle Daunay lance à Paris une saison qui s’annonce particulièrement dense avec en point d’orgue les Jeux Olympiques de Rio, pour lesquels elle s’est qualifiée en terminant 5e du Marathon de New York 2015. Elle aura sans doute pour plus sérieuse rivale la Kenyane Georgina Rono, détentrice d’un chrono de 1h07mn58s.

 

Réagissez