Championnats d’Europe d’Athlétisme 2014 : vague bleue sur Zurich !

Les tops et les flops de la rédaction

C’est une équipe de France record qui est rentrée de Suisse ce lundi 18 août 2014. Avec un bilan incroyable de 23 médailles dont 9 en or, elle a réussi les meilleurs championnats d’Europe de son histoire faisant encore mieux que lors de l’édition 2010 à Barcelone (18 médailles dont 8 en or). C’est maintenant l’heure de faire le bilan pour nos athlètes.

Yohann Diniz ©Julien Crosnier
  • Les tops

Mahiedine Mekhissi-Benabbad et Yoann Kowal, champions hors-norme

Il nous aura tout fait, Mahiedine Mekhissi-Benabbad. Déjà double vice-champion olympique (2008 et 2012) et double champion d’Europe (2010 et 2012) du 3 000m steeple, le rémois n’avait strictement plus rien à prouver à personne. Et pourtant, il s’est envolé pendant le dernier tour de cette finale de sa discipline. On pensait alors qu’il l’avait fait : 3 titres de suite aux championnats d’Europe, inédit. Mais ce petit moment d’euphorie où il a retiré son maillot avant de franchir la ligne d’arrivée a tout gâché. D’abord averti par les juges, il a ensuite été disqualifié suite à une réclamation de la fédération espagnole. Plus que rageant, déchirant pour le recordman d’Europe (8mn00s09c). Heureusement, la médaille d’or a quand même fini autour du cou d’un français puisque Yoann Kowal avait terminé deuxième après un final où il a tout donné. C’est mérité malgré la saveur très amère de ce titre, ce qu’il n’a pas caché sur le podium d’ailleurs.

Dès le lendemain, en pleurs sur la ligne de départ, Mahiedine Mekhissis-Benabbad a quand même trouvé les forces de se qualifier à l’arraché pour la finale du 1 500m, pour lequel il était venu pour gagner. Ce qu’il a fait quelques jours plus tard, avec un dernier 500m de folie où il a mis un boulevard à ses adversaires avant d’enfin, savourer sa médaille d’or et une Marseillaise tant méritées.

Yohan Diniz, en marche vers Rio

Quatre années très difficiles effacées en l’espace de 3h32mn33s, précisément. Sur le 50 km marche, l’athlète champenois a écrasé la concurrence et conquis un troisième titre européen consécutif (après 2006 et 2010) avec en prime le record du monde de la distance, du jamais vu en équipe de France ! Il s’est même permis de s’arrêter une dizaine de secondes pour récupérer un drapeau du Portugal, en hommage à sa grand-mère décédée quelques mois plus tôt, avant de franchir la ligne en hurlant toute sa rage. Le reste du monde est prévenu, il faudra compter sur Yohan Diniz aux championnats du monde à Pékin en 2015 et surtout à Rio en 2016 pour les Jeux Olympiques.

Marie Gayot, Agnès Raharolahy, Muriel Hurtis et Floria Gueï, en mode Marc Raquil sur 4 x 400m

A l’entrée de la dernière ligne droite, le relais français est 4ème. Le podium semble trop loin tant l’ukrainienne, la britannique et la russe ont de l’avance. Le moment choisi par Floria Gueï pour se rappeler au bon souvenir de Marc Raquil (3ème des championnats du monde sur 400m à Paris en 2003 après une dernière ligne droite restée dans les annales) et remonter une à une ses concurrentes. Elle fera encore mieux que l’ancien champion puisque pour 5 petits centièmes, elle arrache l’or pour elle et ses copines, toutes incrédules sur la ligne d’arrivée. Ces images resteront gravées dans l’histoire de l’athlétisme français, bravo mesdames !

Christelle Daunay, enfin !

Elle faisait partie des grandes favorites de la course malgré « son grand âge de 40 ans » comme elle aime en plaisanter. Recordman de France, la marathonienne a réussi à se défaire de l’Italienne Valeria Straneo en fin de parcours pour s’offrir, enfin, son premier grand titre international en 2h25mn14s. Une véritable délivrance plus que méritée pour elle mais qui ne va pas l’empêcher à continuer et se fixer de nouveaux objectifs comme elle nous le révélait le lundi 18 aout 2014, à l’accueil des athlètes de retour de Zurich par le public( voir la vidéo). Une faim de championne.

Christophe Lemaître, malgré tout

Pourquoi mettre Christophe dans notre top alors qu’il n’a glané aucune médaille d’or pendant ces championnats d’Europe alors qu’il était double tenant du titre sur 100m et champion d’Europe en titre sur 200m ? Pour la simple et bonne raison que le sprinter est devenu à Zurich, l’athlète le plus médaillé de l’histoire des championnats d’Europe. Huit médailles à seulement 24 ans, c’est tout simplement incroyable et cela doit lui permettre de relativiser ses déceptions de l’argent sur 100m et 200m. Avec une préparation tronquée en juin suite à une blessure et un gain de masse physique auquel il ne s’est pas encore habitué, Lemaître partait de loin face aux figures émergentes du sprint britannique que sont Adam Gemili et James Dasaolu. Il ne faut pas non plus oublier qu’il a réussi à décrocher le bronze avec ses copains du relais 4 x 100m malgré l’absence de Jimmy Vicaut, meilleur performeur européen de la saison (9’’95) mais blessé en séries pendant ces championnats d’Europe.

On n’oublie pas non plus les performances des athlètes des autres sports que la course : Renaud Lavillenie champion d’Europe de la perche pour la 3ème fois de suite lui aussi et le jeune Kevin Ménaldo qui décroche lui le bronze dans le concours, Antoinette Nana-Djimou et Eloyse Lesueur qui conservent leurs titres à l’Heptathlon et à la longueur, Benjamin Compaoré qui nous sort la troisième meilleure performance française de tous les temps au triple saut pour décrocher l’or (17m46), Kevin Mayer en argent sur le Décathlon à seulement 22 ans, Kafétien Gomis en bronze à la longueur, Mélina Robert-Michon argentée au lancer du disque, le doublé de Clémence Calvin (argent) et Laila Traby (bronze) sur 10 000m…

  • Les flops

Pierre-Ambroise Bosse, le coup de la panne

Tout récent recordman de France du 800m (1mn42s53c), Pierre-Ambroise Bosse partait grand favori de cette finale des championnats d’Europe. Rapidement parti seul en tête, il passait vite, trop vite à mi-parcours en 50’’94 et finissait par s’écrouler de manière incroyable dans les 150 derniers mètres pour finalement finir dernier en 1mn46s55c. Cela devrait lui servir d’expérience pour les prochaines échéances car son potentiel sur la distance est indéniable (4ème meilleur performer européen de tous les temps à seulement 22ans).

Pascal Martinot-Lagarde, l’excès de confiance

Comme Pierre-Ambroise Bosse, « PML » comme on le surnomme, était tout récent recordman de France de sa discipline, le 110m haies (12’’95). Il était même le meilleur performer européen de la saison mais s’est complètement manqué en finale. Il y termine 4ème, avant de finalement se voir attribuer la médaille de bronze que l’autre français Dimitri Bascou croyait avoir décroché avant de se faire disqualifier pour avoir mordu dans un couloir adverse… Au vu de ses ambitions et de son potentiel, PML doit faire mieux et il le sait.

Mahiedine Mekhissi-Benabbad, forcément

Nous étions presque obligés de placer Mahiedine dans nos flops de ces championnats d’Europe. Sa démonstration de joie dans les 150 derniers mètres du 3 000m steeple était belle à voir, mais contraire au règlement et les espagnols ont sauté sur l’occasion pour le priver d’un titre qu’il a conquis en seigneur, sans aucune contestation comme toujours depuis 6 ans maintenant en Europe. Nul doute que cette mésaventure ne lui arrivera plus jamais mais ce sabordage en direct restera malgré tout comme LA déception de ces championnats d’Europe à Zurich pour les Bleus.

Enfin, du côté des flops « relatifs », on citera Jimmy Vicaut, malheureusement blessé à la cuisse alors que son chrono en séries lui aurait offert l’or en finale (10’’06), Vanessa Boslak qui n’est pas allée en finale de la perche tout comme Mickaël Hanany au saut en hauteur, Cindy Billaud en argent sur le 110m haies malgré la meilleure performance de la saison en arrivant en Suisse (12’’56), Myriam Soumaré venue comme Christophe Lemaître pour un doublé 100-200m et qui repart avec de l’argent et du bronze…

Bravo à tous nos athlètes, et rendez-vous en 2015 pour les championnats d’Europe en salle en mars à Prague puis aux championnats du monde en août à Pékin !

  • Toutes les médailles Françaises

Retrouvez le tableau des médailles Françaises

  • Retrouver tous les résultats jour par jour

Les résultats du mardi 12 août 2014
Les résultats du mercredi 13 août 2014
Les résultats du jeudi 14 août 2014
Les résultats du 50 km Marche 
Les résultats du vendredi 15 août 2014

Les résultats du marathon féminin
Les résultats du samedi 16 août 2014
 Les résultats du marathon masculin
Les résultats du dimanche 17 août 2014

  • Quelques photos du retour des bleus à Paris 

1 réaction à cet article

  1. Superbe leçon d’une jeunesse française, a méditer a montrer en exemple a tous ceux qui doutent critiques et se laissent vivre..

    Répondre

Réagissez