Championnats de France de course en montagne : les favoris au rendez-vous à Superdévoluy

Ces championnats de France de course en montagne resteront gravés dans les mémoires pour de multiples raisons : la beauté sauvage des parcours du Dévoluy (Hautes-Alpes), la neige et le froid, le haut niveau de confrontation des athlètes. Et ce magnifique spectacle a été suivi en live par des milliers d’internautes !

Sylvain Cachard champion de France 2020 de course en montagne
Sylvain Cachard champion de France 2020 de course en montagne

En 31 ans de championnats de France de course en montagne, jamais une édition ne s’était disputée sur la neige, la faute à la COVID-19 bien entendu vu le report de cette compétition. Mais la faute également à une météo capricieuse qui a vu le thermomètre chuter de 20°C en une semaine. Peu importe, les coureurs de montagne peuvent s’adapter rapidement à ces changements, et ces circonstances ont rendu la course encore plus belle.

Cette année, sur une initiative de Fred Bousseau, et avec le concours technique de la société d’images Mouss Productions, un live a été mis en place pour suivre les courses élite hommes et femmes. Drones, vélos électriques et coureurs avec caméras embarquées ont permis aux spectateurs de suivre la course en direct et se rendre mieux compte de l’effort fourni. Ces images seront retransmises à nouveau sur la chaîne Sport en France le 3 octobre à 14h.

Avant de revenir sur ces courses élites, voyons ce qu’il s’est passé sur les courses jeunes. A 9 heures, par une température encore négative, les cadets/cadettes et juniors féminines se sont élancé(e)s sur un parcours de 5 km et 300m D+.

 

JUNIORS MONTAGNE

                Le départ des courses dans le respect des règles sanitaires. Ici les juniors hommes

 

Comme cela arrive parfois, c’est une cadette qui remporte la course féminine, en l’occurrence Nélie Clément de Gap Hautes-Alpes Athlétisme, qui devance la première junior Clara Brunet de 7 secondes, et la seconde cadette Fannie Sapet de 1’30. Cela semble mettre en évidence la magnifique performance de cette cadette, mais aussi la faible densité de coureuses dans les jeunes catégories.

Podium cadettes :

  1. CLEMENT Nélie 0:31:28 (Gap Hautes Alpes Athlétisme)
  2. SAPET Fannie 0:32:58 (Clermont Athlétisme Auvergne)
  3. ENTRESANGLE Clara 0:34:08 (As Cavaillon)

 

Podium juniors féminines :

  1. BURNET Clara 0:31:35 (UA Versailles)
  2. RAVINEL Margot 0:33:03 (Athlé St Julien 74)
  3. BENED Chloé 0:34:01 (Evian Off Course)

 

Chez les cadets, la course fut âprement disputée. Si Aurélien Radja rafle le titre, les médailles se sont jouées au sprint, le 4ème terminant à 1seconde’ du bronze et 2 secondes de l’argent.

Podium cadets :

  1. RADJA Aurélien 0:27:04 (CSM La Seyne)
  2. THEROND Antonin 0:27:20 (ASPTT Clermont Athlétisme)
  3. RAYBAUD Jules 0:27:21 (Taillefer Trail Team)

 

A 10h30, les juniors garçons se sont élancés pour 7km et 550 m D+. Les premiers 4 km et 300m D+ étaient communs avec les cadets. Puis ils ont enchaînés sur un mur de 100m D+ pour 400m de long donnant accès à la crête des Baumes culminant à 1720 m. Après une boucle sur les hauteurs, retour au col pour entamer la longue descente finale (1.2 km) commune à tous les parcours.

Sur les 50 juniors au départ, tous les meilleurs spécialistes de la montagne étaient présents, dont quelques membres des teams jeunes de trail. Louis Parent (ASPPTT Annecy et Team Matryx), champion de France en titre, s’est échappé avec Camille Cucherousset (Ju1 de l’ASPTT Besançon et Grand Besançon Trail Académie). A 1 km de l’arrivée, Louis a placé une attaque fatale et l’emporte avec 15 sec d’avance sur Camille, et 38s sur son coéquipier Bastien Racineux.

 

Podium juniors :

  1. PARENT Louis 0:36:39 (ASPTT Annecy)
  2. CUCHEROUSSET Camille 0:36:54 (ASPTT Besançon) 
  3. RACINEUX Bastien 0:37:17 (ASPTT Annecy)

 

Le panache de L’Hirondel

A 9h45, les féminines espoirs, séniors et masters, sont parties pour 12.5 km et 850m D+. malgré l’absence de la tenante du titre Anaïs Sabrié (2ème à Sierre Zinal) et d’Elise Poncet (bronzée en 2019), la course fût de toute beauté. La championne du monde de trail Blandine L’Hirondel est partie vite d’entrée de jeu, suivie à quelques mètres de Christel Dewalle.

2 styles différents : une Blandine qui court partout, et une Christel qui marche en force dans les forts pourcentages. Avant la fin de la première ascension, Christel parvient à dépasser Blandine et à prendre un peu d’avance, suivie à moins de 10s de Clémentine Geoffray et Iris Pessey. Mais avant l’ascension de la crête des Baumes, Blandine est parvenue à reprendre la tête et ne la lâchera plus. Christel, certainement fatiguée par son récent record du double kilomètre vertical à Chandolin (1h21), ne pourra plus revenir. Elle se fera même dépassée par l’étonnante Clémentine qui se rapprochera à 20s de Blandine dans la dernière grosse ascension. Toutefois, Blandine ne lâchera rien comme à son habitude et s’envolera vers une magnifique victoire.

 

Podium élites dames :

  1. L’HIRONDEL Blandine 1:05:01 (Alençon Running Club)
  2. GEOFFRAY Clémentine 1:05:53 (Go For It Running – Grand Cham)
  3. DEWALLE Christel 1:06:40 (Athlé St Julien 74)

 

Chez les espoirs femmes, Jade Rodriguez confirme son podium juniors aux mondiaux en Argentine, en raflant le titre espoir pour sa première participation, et en prenant la 8ème place de la course, devant 2 autres talents de la discipline : Mariam Kostanian (Polonaise licenciée à Nice), et Lucile Germain qui cumule les performances en trail.

 

Podium espoirs dames :

  1. RODRIGUEZ Jade 1:10:54 (Entente Athletique Grenoble 38)
  2. KOSTANIAN Mariam 1:11:32 (Nice Côte d‘Azur Athlétisme)
  3. GERMAIN Lucille 1:12:52 (CA De La Haute Moselle)

 

Sylvain Cachard au rendez-vous

cachard

Il était annoncé favori et il n’a pas failli. Le jeune surdoué de la montagne et du trail (https://www.lepape-info.com/actualite/sylvain-cachard-le-jeune-homme-fort-de-la-montagne/ ) n’a pas tremblé face aux cadors de la discipline et il a pris ses responsabilités assez rapidement.

La course est partie sur des allures folles, sous l’impulsion de Julien Navarro, un coureur qui ne manque pas de panache, 5ème en 2019. Mais avant la fin de la première bosse, Sylvain s’est mis aux avant-postes pour durcir la course et rapidement faire l’écart.

Le plus sérieux adversaire de Sylvain sur le papier était Thomas Cardin (champion de France de trail court 2019) et c’est bien lui qui s’est rapidement lancé à la poursuite du leader. Mais hier, sur les pentes du Dévoluy, il n’y avait rien à faire pour contrer le grenoblois, membre du team Buff France/HOKA/Les Saisies.

Le classement de ce championnat est réjouissant dans la mesure où de nombreux jeunes intègrent le top 10. Sylvain, Johann Baujard, Alexandre et Sébastien Fine, et Quentin Meyleu ont entre 22 et 24 ans. Les cadres Manu Meyssat et Julien Rancon terminent 6 et 8, mais il ne faut surtout pas enterrer ces athlètes de grand talent, surtout en cette saison particulière.

 

Chez les espoirs, Hugo Deck, 11ème en 59’26, et Baptiste Fourmont, 14ème en 59’40, complètent le podium, Sylvain Cachard raflant bien entendu ce titre, ainsi que celui par équipes avec Grenoble.

 

Podium élites messieurs :

  1. CACHARD Sylvain  56:08 
  2. CARDIN Thomas    56:44 
  3. NAVARRO Julien   57:13 

 

Podium espoirs messieurs :

  1. CACHARD Sylvain      56:08 
  2. DECK Hugo                 59:26 
  3. FOURMONT Baptiste  59:40 

 

Réagissez