Championnat de France de cross, le 4 mars 2012 : Patrick Tambwe au départ

Patrick Tambwe : « Je cours pour moi-même, à la sensation »

Licencié à Lille Métropole Athlétisme, Patrick Tambwe s’aligne demain au départ du cross long (11275 m) sur l’hippodrome de la Roche-sur-Yon. Le marathonien détenteur depuis le 12 janvier 2012 de la 3ème performance française de tout les temps sur la distance avec un chrono digne des minimas Olympiques pour les Jeux de Londres 2012 : 2h07mn30s.

Le Pape-info : Patrick, comment vous sentez vous la veille du championnat de France de cross ?

Patrick Tambwe : Je me sens très bien, je suis prêt à courir 11 275 m, un cross long plutôt court pour moi car plus habitué à courir de très longue distance comme le marathon. Mais cela ne me perturbe pas, je suis en forme, les jambes sont bien, j’ai hâte d’être sur la ligne de départ demain après-midi (départ de la course 15h20).

Le pape-info : Justement comment se préparer pour un cross début mars après une victoire au marathon deux mois avant ?

P.T : J’ai d’abord récupéré trois semaines avant de reprendre l’entraînement par une compétition (le championnat de France de cross inter armée) j’ai vu que j’étais bien, (il prend la 2ème place derrière le crossman Yohan Durand), que j’avais digéré le marathon, alors j’ai axé ma préparation sur plus de rythme et de vitesse. J’ai laissé de côté l’endurance, un secteur que j’ai travaillé en début de saison pour ma préparation marathon.

Le pape-info : Quel est votre objectif  pour ce championnat de France de cross ?

P.T : (pensif) je serai très content si je rentre dans les 10 premiers. Je ne suis pas un spécialiste de cross. Je progresse grâce à ma bonne préparation sur marathon mais devant il y aura meilleur que moi.

Le pape-info : Connaissez-vous le parcours ?

P.T : Non mais je me suis renseignée c’est un hippodrome avec des relances. J’espère qu’il sera roulant car quand le parcours est trop « cross » j’ai beaucoup plus de mal à courir.

Le pape-info : Un mot sur vos adversaires ?

P.T : Je ne m’en occupe pas. Je reste centré sur ma course et sur mon objectif. Je ne regarde jamais les autres, je cours à la sensation. Demain, je cours pour moi-même.

Le pape-info : Pensez-vous mettre en place une tactique de course ?

P.T : Oui, je vais me placer dès le départ. Sur un cross faut partir vite, se placer et après rester derrière le groupe de tête et attendre son heure pour relancer et se replacer.

Réagissez