Triathlon : Vincent Luis s’offre le « grand chelem » en Coupe du monde

Vincent Luis toujours aussi irrésistible a remporté ce samedi à Valence (Espagne) la dernière manche de la Coupe du monde 2020 de triathlon.
Le double champion du monde en titre Français déjà vainqueur des trois premières étapes de la saison à Hambourg (Allemagne), Karlovy Vary (République Tchèque) et Arzachena (Italie) et qui reste invaincu cette année a une nouvelle fois confirmé son actuelle suprématie mondiale.

Vincent Luis vainqueur de la dernière manche de la Coupe du Monde 2020 à Valence
Vincent Luis vainqueur de la dernière manche de la Coupe du Monde 2020 à Valence

Dans la douceur de Valence (Espagne), 24 degrés dans l’air et une eau à 18 degrés, ils étaient 57 triathlètes au départ avec un leader incontesté Vincent Luis.

Le double champion du monde Français n’avait qu’un objectif : assurer la passe de 4 après avoir remporté les 3 premières manches de Coupe du Monde de la saison dont la première à Hambourg qui lui avait permis de conserver son titre mondial.

 

Au programme 750 m de natation, quatre boucles de 4,9 km à vélo et 5 km de course à pied au cœur de la Marina de Valencia.

 

Dans le groupe de tête à la sortie de l’eau avec le meilleur nageur de la journée le Sud-Africain Henri Schoeman, Vincent Luis entame la partie cyclisme avec le double champion olympique en titre britannique Alistair Brownlee et Pierre Le Corre, l’autre Français en lice, champion d’Europe 2018.

Très rapidement, Henri Schoeman ne peut suivre la cadence, explose et laisse partir devant le trio Luis-Browlee-Le Corre qui creuse l’écart au fil des tours pour arriver à la T2 (transition vélo-course à pied) avec 25 secondes d’avance sur ses poursuivants.

 

Le podium semble se profiler mais c’est sans compter sur le Belge Jelle Gens qui dès le début de la course à pied s’extirpe du groupe de chasse et part très fort à l’assaut du trio de tête. Devant, Pierre Le Corre coince à l’approche du 1er kilomètre et laisse filer Vincent Luis et Alistair Brownlee. 

Pierre Le Corre relégué à une dizaine de secondes est rejoint par Jelle Gens meilleur coureur du moment. Sous l’impulsion de Gens, le duo revient même à 6 secondes de Vincent Luis et Alistair Brownlee, le suspens reste entier. Mais le double champion du monde et le double champion olympique veillent au grain et la victoire se jouera bien entre eux deux.

 

À l’approche de l’arrivée, Alistair Brownlee tente d’attaquer Vincent Luis qui lui répond instantanément pour repasser devant et finalement l’emporter à la régulière tout en puissance.

Avant de franchir la ligne, Vincent Luis fait un signe avec 4 de ses doigts de la main droite, 4 victoires en 4 manches de Coupe du Monde cette année, le sans-faute pour le double champion du monde qui remporte bien sûr le classement de la Coupe du monde et qui a vraiment fait le plein de confiance cette saison.

Derrière Luis et Brownlee, Jelle Gens sur sa dynamique s’offre finalement la 3ème place de cette dernière manche de l’année à Valence devant Pierre Le Corre.

 

Vincent Luis : « Alistair a été très très costaud, j’ai essayé de tenir le rythme qu’il imposait. Avec quelques courses supplémentaires, il pourra s’imposer il est de retour aux affaires. Le vélo a été compliqué, pas évident de garder un peu d’énergie pour la course à pied. J’ai essayé de garder la tête, Alistair a poussé sur le dernier kilomètre, il a tenté sa chance, moi j’ai réussi à répondre mais il a encore quelques cartes à jouer pour plus tard. »

 

Réagissez