Marie Oheix : « J’avais l’impression de faire mon sport en découvrant des endroits superbes de Paris, le seul mode de transport c’était mes jambes. »

Ce dimanche, à Paris, Run My City était l'occasion d'une belle promenade sportive de 9 ou 15 km non chronométrée.
Le principe était d'emmener les participants et les participantes en dehors des sentiers battus, au sein de quelques-uns des lieux et monuments les plus mythiques de l'hyper centre parisien comme le Musée Rodin, le palais Brongniart, le théâtre de Mogador, le Paradis Latin etc...
Marie Oheix spécialiste de course à pied et aussi concurrente de Koh-Lanta 2021 a pris part avec grand plaisir à cette possibilité de courir différemment tout au long d'un parcours authentique. Entretien.

MARIE 2

Lepape-info : Marie, comment s’est passé cette balade dominicale dans Paris ?  

Marie Oheix : C’était très sympa, c’était une course que je n’avais jamais faite. Le fait que cela ne soit pas chronométré, cela donne une autre dimension. J’ai retrouvé des personnes sur la course, je recommande aux personnes qui veulent la faire de partir avec un groupe d’amis, de la famille c’est quelque chose à partager. Le fait de courir, de s’arrêter, de passer devant des monuments ou de rentrer dans certains lieux  c’est exceptionnel et une très belle expérience.

 

Marie Oheix : « On passe d’un concert à un musée, à une danse de French cancan au Paradis Latin j’ai adoré. On est arrivé, les danseurs étaient en train de s’entraîner devant nous comme si de rien n’était, nous étions là en tenue de sport en train de transpirer dans des lieux exceptionnels, c’était amusant et très sympa. »

 

Lepape-info : Vous aviez choisi le 9 ou le 15 km ? 

M.O : Le 15 km, je me suis dis tant qu’à faire autant vivre l’expérience à fond, autant en voir le plus possible. j’ai même fait plus de 15 km, je crois 17 km le fait de se balader dans les lieux une fois que l’on y est rajoute de la distance. Cela passe vite et cela reste très accessible à tous. Cela peut faire penser à un jeu de piste on suit le parcours, on arrive dans des lieux un peu improbables, on passe d’un concert à un musée, à une danse de French cancan au Paradis Latin j’ai adoré. On est arrivé, les danseurs étaient en train de s’entraîner devant nous comme si de rien n’était, nous étions là en tenue de sport en train de transpirer dans des lieux exceptionnels, c’était amusant et très sympa. Je suis resté un bout de temps au Paradis Latin en me disant que ce n’était pas tous les jours que j’avais l’occasion d’être là pendant une répétition de danse, je suis allé à l’étage pour avoir une vue d’ensemble. Comme ce n’était pas chronométré il n’y avait pas la pression de repartir vite, c’était de la course plaisir.

 

MARIE 3Lepape-info : Vous retenez d’autres moments forts ? 

M.O : Le seul moment où tout est ouvert comme cela à Paris librement c’est lors des journées du patrimoine mais cela n’a rien à voir. Là on arrive en tenue de sport, on visite différents endroits en peu de temps, on passe du coq à l’âne d’un lieu à un autre. Je n’avais pas vraiment envie de savoir dans quels lieux j’allais me rendre, j’allais rentrer. J’avais envie d’avoir la surprise. On a l’occasion de redécouvrir Paris différemment en passant un super moment. L’un des autres moments forts qui m’a marqué fut la visité dans la Cité de l’architecture et du patrimoine au niveau du Trocadéro avec la vue sur la Tour Eiffel. Cet endroit était majestueux avec un immense hall, des statues. J’habite à Lyon, je vais à Paris très régulièrement mais je ne prends jamais le temps de m’arrêter dans ce genre d’endroits. J’avais l’impression de faire mon sport en découvrant des endroits superbes de Paris, le seul mode de transport c’était mes jambes.

 

Lepape-info : Vous avez rencontré des personnes que vous connaissiez sur le parcours ? 

M.O : J’avais envie de partir seule mais en allant à la rencontre de ma communauté, certaines personnes m’ont reconnu et c’était très sympa de pouvoir échanger avec elles de visu et non plus en virtuel avec les réseaux sociaux. J’ai fait 6-7 km avec une abonnée c’était très sympa, elle m’a même dit que je pouvais aller plus vite mais moi j’avais vraiment envie de partager un moment à mon rythme avec elle, ça l’a touché

 

Lepape-info : Vous êtes habituée à faire des courses plus classiques 

M.O : Oui je prépare par exemple le marathon de Biarritz prévu en juin, je vais faire aussi la MCC qui est l’une des courses de l’UTMB fin août. Ce sont des formats bien définis, j’aime bien la compétition, le chrono mais cela fait du bien aussi de lâcher prise de temps en temps et de se dire j’y vais pour le plaisir de la course à pied, de s’arrêter sur le parcours et de parler avec les gens.

 

Marie Oheix : « Mon record sur 10 km est d’environ 38-39 minutes, je cours le semi-marathon en 1h27 et j’ai couru le marathon Nice-Cannes en 3h17. J’ai trouvé mon équilibre entre ma vie sociale et quelques courses de temps en temps en alternant trail et route. »

 

Lepape-info : Vous qui avez participé à Koh-Lanta, la course de ce matin est tout de même bien différente   

M.O : Cela reste une aventure humaine mais le sport, la survie, les épreuves, la course à pied sont des aspects très fédérateurs. Cela nous rassemble toujours. On ne se connaissait pas ce matin au départ mais les gens se parlaient, se souriaient. À Koh-Lanta, il y a de l’entraide, des épreuves, du sport, on ne se connaissait pas non plus avant de commencer l’aventure. J’arrive toujours à trouver des points communs avec le sport.

 

Lepape-info : Vivre le sport avec du plaisir et aussi un peu de compétition c’est votre philosophie ?

M.O : Tout à fait j’ai fait de la compétition en athlétisme de mes 12 ans à 23 ans, je faisais des cross l’hiver et de la piste (800-1 500 m) l’été. Ensuite j’ai arrêté pendant 2 ans avec les voyages à l’étranger, je suis partie en Martinique pour mes études et je suis tombée amoureuse du trail, j’ai toujours eu cette fibre sportive due à l’éducation que j’ai reçu. J’ai un père extrêmement sportif, j’avais des prédispositions pour la course à pied. Mon record sur 10 km est d’environ 38-39 minutes, je cours le semi-marathon en 1h27 et j’ai couru le marathon Nice-Cannes en 3h17. J’ai trouvé mon équilibre entre ma vie sociale et quelques courses de temps en temps en alternant trail et route. Quand je suis sur une ligne de départ j’ai envie de me donner à 200% mais cela ne m’empêche pas de voyager, de faire la fête, de bouger et d’être là pour mes proches.

 

Lepape-info : Run My City est une course que vous recommandez  

M.O : Je la recommande à 200% pour tout le monde. Ce n’est pas une course dédiée seulement aux débutants ou aux coureurs confirmés. Tout le monde peut y trouver son moment de plaisir. Pour les gens qui ne sont pas de Paris c’est une occasion de découvrir une partie de Paris à travers la course et pour les Parisiens c’est un moyen de redécouvrir leur ville de façon plus sportive et conviviale.

Réagissez