La Trail Académie de Besançon prend une envergure nationale

Le Grand Besançon Trail Académie est né en 2016 sur une idée de Sébastien Jouanneau, alias Trooper, ex-traileur, organisateur et speaker bien connu dans le milieu.
À visée tout d’abord régionale, l’arrivée de l’équipementier BROOKS donne une aura nationale au projet de formation des jeunes élites de demain.

BROOKSTRAILPROJECT_©_P.Verticale-M.Desoubry
BROOKSTRAILPROJECT_©_P.Verticale-M.Desoubry

Pascal Balducci : Quel était le projet de base ?

Sébastien Jouanneau : À la base, le but était de créer un centre de formation pour les jeunes traileurs et de les recruter en cadet ou en junior, un peu comme un centre de formation que l’on pourrait retrouver dans d’autres sports. Je voyais des jeunes faire 30,40 km et se dégoûter de la discipline car ils en avaient une mauvaise pratique. Je voulais les aider, et c’est de là que le projet est né

 

P.B : Quels sont les objectifs de l’Académie ?

S.J : Notre objectif, c’est de tenter de les emmener au plus haut niveau, sur du long terme. On veut que les jeunes aient un suivi complet et adapté, pour qu’ils s’épanouissent au mieux. Tout un staff est présent pour cela : entraîneur, préparateur physique, médecin, psychologue, nutritionniste, ostéopathe, podologue, etc. Leur suivi scolaire nous préoccupe également. En quelques années de pratique, nos jeunes ont obtenu 8 sélections en équipe de France avec des médailles de bronze et d’argent au championnat de France course montagne, une médaille d’argent aux championnats du monde de Sky Running, une victoire à Sierre Zinal en juniors etc. On voit que ça marche, ce qui nous permet de renforcer notre projet.

 

P.B : Quel est l’apport d’un équipementier comme BROOKS ?

S.J : Au-delà de l’importance de l’équipement de nos jeunes (chaussures, textiles…), il est primordial pour nous que notre vision de l’activité soit partagée par nos partenaires, et c’est le cas pour Brooks qui partage pleinement nos valeurs et qui va nous laisser le temps de la formation. Le Grand Besançon Trail Académie devient donc le Brooks trail project by GBTA.

 

Image3

 

P.B : Est-ce que le Team va grandir et comment va-t-il être géré ?

S.J : Nous allons passer de 6 à 10 athlètes maximum. Nous passons beaucoup de temps sur le suivi individuel et nous voulons conserver un travail qualitatif. On veut aussi que les jeunes et les parents soient en totale symbiose avec le staff, parce qu’on va travailler sur plusieurs années. Lors du week-end de sélections des 27 et 28 novembre, nous allons choisir les jeunes avec le meilleur potentiel sur du long terme, donc pas nécessairement les meilleurs sur les résultats bruts des tests.

 

P.B : Comment vont se passer les sélections ?

S.J : Nous avons reçu près de 50 demandes et retenu 22 dossiers. Les catégories d’âge concernées sont les cadets-cadettes et les juniors 1ère année. Comme nous nous adressons à des mineur-e-s, la présence des parents est obligatoire et ils doivent être partie prenante du projet. C’est également un critère de sélection. D’un point de vue pratique, nous confrontons les jeunes sur 4 tests et des entretiens individuels. Il s’agit de tests de VMA sur piste, de VMA ascensionnelle, de descente, et de parcours trail avec des spéciales. Nous avons établi des tableaux de comparaison des performances par année de naissance, et nous prendrons en compte l’âge effectif ainsi que le niveau de maturation de chaque jeune. Et bien entendu, nous voulons que ces 2 journées de test soient une belle expérience tous, et qu’ils viennent se confronter dans une ambiance bienveillante.

Image4Image5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  BROOKSTRAILPROJECT_©_P.Verticale-M.Desoubry

 

P.B : Est-ce difficile de choisir ?

S.J : Oui car nous aimerions donner une chance à chacun de s’épanouir dans son activité ; mais aussi parce que les niveaux sont serrés. Certains se révèlent fort à plat et moyens en montée. Pour d’autres, c’est le contraire. Nous évaluons les capacités cardiovasculaires mais aussi musculaires, techniques, et même stratégiques. Pendant le week-end hivernal que nous venons de vivre, nous avons découvert de futurs potentiels talents dont certains vont rapidement être intégrés dans le team. Nous fixerons des objectifs annuels pour chaque athlète, et nous réévaluerons l’adéquation du jeune avec le projet. A moyen et long terme, c’est-à-dire à l’issue de la catégorie Espoir, l’idée est de pouvoir intégrer les meilleurs dans le Team Elites Brooks, comme c’est le cas pour Théo Bourgeois cette année. En attendant, un week-end d’intégration avec une nouvelle batterie de tests est prévu dès décembre. Dans une activité potentiellement accidentogène par l’excès de courses, il est important d’encadrer les jeunes et de les amener progressivement vers la performance. Chaque année nous organiserons ce type de sélections pour compléter le Team sans dépasser la barre des dix athlètes. En attendant, place à la saison hivernale qui se déroulera sur les terrains de cross ou sur les planches.

Réagissez