9 et 10 novembre 2013 : on prolonge le plaisir du running

A un mois et demi de Noël, alors que les températures commencent sérieusement à fléchir, ce week-end prolongé des 9, 10 (et 11) novembre 2013 offre encore de belles épreuves aux amateurs de course à pied. Nous avons gardé les plus attendues.

Nice Cannes 2012 départ

La fin d’année se rapproche, et ce sera donc l’heure du bilan, ce week-end, pour le Trail Tour National 2013. Alors que le circuit long a déjà couronné Sylvain Court et Stéphanie Duc (voir les classements complets), le circuit court, dominé par Céline Lafaye et Emmanuel Meyssat, se termine lui avec le Sparnatrail dimanche. L’événement propose deux épreuves : le « P’tiot » (31.7 km), support donc de cette manche du TTN, et le 56.7 km.

Sur la route, les possibilités de s’aligner sur 42,195 kilomètres sont désormais comptées d’ici la fin de l’année, mais ce week-end offre trois belles opportunités. On suivra particulièrement le marathon des Alpes Maritimes Nice-Cannes et sa marraine de luxe, Paula Radcliffe. Après avoir accueilli les championnats de France de la spécialité pendant trois années consécutives, l’épreuve phare de la Côte d’Azur retrouve sa version plus classique. Le succès ne se dément pas : 12 500 participants sont attendus sur l’ensemble des courses dimanche. Cette année, outre le relais à six, les organisateurs ont mis en place un duo, avec passage de témoin à Antibes.

Autre marathon bien installé au calendrier : celui du Cognac, qui se tiendra samedi. Ambiance plus décontractée pour ces marathoniens qui repartiront tous avec une bouteille du célèbre breuvage local, et un plant de vigne. Ici, on vient surtout pour s’amuser, et profiter des animations mises en place autour de l’épreuve dont la marraine est cette année Annette Sergent.

Citons également ceux et celles qui courront en Bourgogne, le neuvième marathon du Charolais samedi, seuls, en relais à deux, ou à trois.

Enfin, on aura un œil du côté du semi-marathon du semi-marathon de Normandie dimanche. Au programme : un semi, bien sûr, mais aussi un 10 km, et deux marches de 5 et 10 km.

Un programme du week-end qui devrait permettre aux coureurs de tous les niveaux de prendre du plaisir, avec, pour beaucoup probablement, la joie de bénéficier d’un lundi férié comme jour de récupération supplémentaire …

Réagissez