30 et 31 mai 2015 : à chaque coureur sa médaille

On est tous le champion de quelque chose. Ce week-end running des 30 et 31 mai 2015 va une nouvelle fois le prouver. La rédaction de lepape-info a organisé une cérémonie de remise des prix avant l’heure !

Maxi race 2014 - jour 2

Vous nous imaginiez avoir sorti notre boule de cristal pour vous révéler, en avant-première, les noms des champions du monde de trail 2015 ? Pardonnez-nous, mais pour cela, il va falloir patienter jusqu’à ce samedi 30 mai, aux alentours de midi pour les hommes et probablement 13h30 pour les femmes. D’ici là, ce que l’on peut déjà vous affirmer, c’est que ces Mondiaux de trail, les cinquièmes du nom, seront les plus courus de l’histoire de la discipline. 286 athlètes (178 hommes et 108 femmes, dont 18 sélectionnés en équipe de France),  39 nationalités représentées : la Tecnica Maxi-Race du Lac d’Annecy et ses 85 kilomètres pour 5300 m de dénivelé positif ont attiré les foules. Assurément, elle mérite le titre de rendez-vous le plus attendu du week-end. Et on n’oublie pas les champions et championnes de l’ombre qui vont batailler dur sur le même circuit lors de la course open, qui s’élancera une heure et demi plus tard (à 5h contre 3h30 pour les championnats du monde).

Dans ce contexte, difficile d’exister médiatiquement dans la planète trail ce week-end. D’où nos deux médailles du mérite décernées à l’Ultra Trail de la Côte d’Or et au Trail du Hautacam. Le premier se courra samedi avec notamment un gigantesque 105 kilomètres entre Chagny (71) et Marsannay-la-Côte (21). Le second se disputera dimanche avec, entre autres, dès 5 heures du matin, 60 km et 4200m de dénivelé positif autour de Beaucens (65).

Dans la catégorie « les fidèles au poste », on a décidé de récompenser – sans les départager – le marathon de la Baie du Mont Saint Michel qui fête sa 18ème édition et le 11ème marathon Poitiers Futuroscope. Les concurrents engagés sur ces épreuves s’élanceront dimanche. Ils seront plus de 4000 à relier Cancale au Mont Saint Michel (8 000 sur l’ensemble des épreuves de l’évènement) et environ 850 à rejoindre le Futuroscope (plus de 2 000 autres devraient prendre part à l’une des autres courses, semi, 10 km ou 5 km). Et puis, mention spéciale pour Paris Saint Germain en Laye la course qui propose pour la septième année, un parcours de vingt kilomètres entre le Jardin d’Acclimatation, dans le Bois de Boulogne, et la terrasse du château de Saint-Germain-en-Laye. Un tracé entre ville et nature, avec deux belles difficultés : la montée du Mont-Valérien et la grimpette vers l’arrivée pour découvrir le panorama sur Paris.

Le jury a également choisi de décerner la médaille du « vintage » aux Running Days du Figaro New Balance pour remettre au goût du jour, cette année encore, le célèbre Cross du Figaro. Ce dimanche, outre le format de 12 km, quatre autres circuits seront proposés aux coureurs, pour répondre aux attentes du plus grand nombre et surtout des familles : 6 km pour les femmes, 3 km pour les minimes, 2 km pour les poussins et 400 m pour les plus jeunes, dès quatre ans.

Sont par ailleurs mis à l’honneur, dans la catégorie « un certain regard sur la ville », le Trail Urbain Montélimar et le Trail urbain Toulousain.Les deux épreuves se déroulent ce dimanche. Dix kilomètres dans la cité du nougat, et au choix 9.5, 18 ou 33 km dans la ville rose. A chaque fois, l’objectif est le même : montrer qu’on peut très bien courir en ville sans se contenter de respirer des pots d’échappement.

Le prix du scénario est lui attribué à La Champenoise de la vallée de la Marne pour son tracé de 18 kilomètres à effectuer soit en version course, avec classement, soit à allure libre, sans pression autre que celle de répondre présent aux nombreux stands de dégustation du breuvage qui fait la fierté de la région : le Champagne.

Enfin, pour leur travail sur les « costumes », la rédaction félicite Odyssea Chambéry, la Clermontoise, et les Demoiselles de la Manche pour leur capacité à mettre le rose en avant. Des milliers de tee-shirts roses au profit de la lutte contre le cancer du sein. Précisions : aux seules femmes autorisées à participer à Clermont-Ferrand et Saint-Lô, s’ajouteront les hommes et enfants à Chambéry.

Bon week-end de course à tous ! A chacun son rythme, son objectif, et sa victoire !

Réagissez