26 et 27 juillet 2014 : du trail et de la route au programme !

Des courses mythiques et des marathons exotiques, il y en a pour tous les goûts ce week-end !

60000 D 2013

Direction La Plagne pour débuter notre tour d’horizon avec la 6000 D dont le départ est prévu à 6 h samedi 26 juillet 2014. Un quart de siècle déjà que Jean-Marc Ganzer a créé cette course au combien difficile et exigeante, aujourd’hui intégrée au Trail Tour National. Cette année, ils seront près de 1600 coureurs à s’élancer sur les pentes du massif de la Vanoise, pour une 25ème édition beaucoup moins chaude (six à sept degrés selon les prévisions météo) que celle de 2013, qui avait été caniculaire.
Du coté du tracé, pas de changement prévu pour les parcours de 11 km et 63 km, avec comme l’an dernier, un passage par la piste de bobsleigh pour la course des Géants et ses 4 000 mètres de dénivelé positif. Les coureurs s’élanceront également sur un parcours plus abordable, le Trail des 2 lacs avec 22 km pour 1 100 mètres de dénivelé positif et un beau parcours qui mène jusqu’à Roche de Mio (2 681 mètres d’altitude) en passant par les lacs des Blanchets et du Carroley. Du coté du plateau, Sébastien Spehler, Stéphane Ricard et Aline Coquard, qui se sont imposés en 2013 (victoire ex aequo de Spehler et Ricard), chercheront à étoffer leur palmarès mais attention car ils auront de la concurrence (voir la présentation de l’épreuve 2014 et le plateau des athlètes présents). Pour l’occasion, la télécabine pour accéder au Glacier sera gratuite pour tous, alors montez nombreux pour encourager tous les participants.

Mais ça ne sera pas le seul massif de France à voir passer des coureurs ce week-end. Les montagnes de l’Oisans accueillent en effet le Défi de l’Oisans pour six jours de course avec une première étape dimanche 27 août 2014 entre les Deux Alpes et Auris en Oisan.
Le Défi de l’Oisans, c’est le GR 54 réparti en huit étapes, du 27 juillet au 1er août 2014. Un parcours qui totalise deux cent kilomètres et 12.000 mètres de dénivelée positive, traversant neuf vallées et franchissant quatorze cols dont le col de l’Aup Martin, 2761m d’altitude et point culminant de la cinquième étape.
Particularité de l’épreuve cette année, elle ne sera pas chronométrée et ne comportera donc pas de classement général mais à l’issue de chaque étape, l’organisation produira tout de même un fichier dans lequel seront regroupées l’horaire de départ et l’horaire d’arrivée pour chaque coureur. Un défi avant tout humain donc, et misant sur la convivialité entre coureurs.
Départ dimanche 27 août 2014 de la station de ski des Deux Alpes pour les soixante coureurs qui ont obtenu leurs dossards.

Pour ceux et celles qui préfèrent le bitume, rendez vous pour deux courses mythiques en France.

Direction la Bretagne tout d’abord et plus exactement la région du Trégor où ont lieu pour la 35ème année consécutive les 20 km de la Côte de Granit Rose, le dimanche 27 juillet 2014. Deux mille coureurs s’élanceront du port de Trébeurden afin de rallier Perros-Guirec en traversant les communes littorales de Pleumer-Bodou et Trégastel. Des paysages magnifiques pour une course en bord de mer unique qui ne feront pas pour autant oublier le chrono. De nombreux coureurs étrangers sont annoncés tout comme Nathalie Vasseur, trois victoires déjà sur les routes bretonnes depuis 2010, qui viendra défendre son titre.
Le 10 km, au départ de la plage de Landrellec à Pleumer-Bodou, offrira quant à lui un bon compromis pour ceux et celles qui souhaitent profiter du panorama sans pour autant trop solliciter leur organisme. Et si certains trouvent dommage que seuls les coureurs puissent prendre part à l’événement, des randonnées seront également proposées, au départ de Perros-Guirrec. Avec des boucles de 8, 12 ou 22 km, chacun pourra profiter des paysages bretons à son rythme.

On prend ensuite la direction du sud et plus précisément de la Lozère pour un morceau d’histoire du 20 km en France avec Marvejols Mende. Créé en 1973, il célèbre donc cette année sa 42ème édition avec un parcours toujours aussi atypique qui comprend le franchissement de deux cols. Après le départ et 4,2 km de faux plat, les coureurs devront gravir le col de Goudard, suivi de la descente vers la baraque de la Planchette sur environ 5 km, avant d’affronter la deuxième difficulté du jour à  la côte de Chabrits (960 mètres d’altitude). Depuis sa création, cette course a réussi à s’imposer comme une classique incontournable en France, reconnue par les instances internationales, et qui attire chaque année de nombreuses « pointures » de la discipline. On retrouvait ainsi, parmi les quelques 40 nations représentées en 2013, le Kenyan Denis Kipruto Kimetto, vainqueur du marathon de Séoul en 2012, son compatriote Luka Kanda ou encore l’Erythréen Samson Klifemariam. Mais c’était un autre Kenyan qui c’était imposé, Franklin Chepkwony, également 3ème du marathon de Boston en 2014. Il faudra donc certainement en 2015, suivre attentivement l’actualité du futur vainqueur de Marvejol Mende 2014. Et n’oubliez pas, à Marvejol tout se termine avec la traditionnelle « aligot party », « parfaite » pour la récupération !

Pour ceux et celles qui aiment voyager runnings aux pieds, direction le continent américain avec deux marathons.
Après la Coupe du Monde de football et avant les Jeux Olympiques, le Brésil accueille en effet le marathon de Rio le dimanche 27 juillet 2014. Le magnifique parcours surplombé par la statue du Corcovado (Christ Rédempteur) attend les quelques 21 000 coureurs qui prendront part au 42.195 km mais aussi au semi-marathon et à la course familiale de 6 km. L’itinéraire panoramique démarre à Praia da Macumba, une plage reconnue comme paradis des surfeurs, puis entraîne les coureurs au détour des rues de la ville. La course se poursuit sur les longues plages de sable fin de Leblon et Ipanema, puis la plage magnifique de Copacabana avec ses eaux turquoises éblouissantes d’un côté et ses montagnes rocheuses recouvertes de forêt tropicale de l’autre, pour enfin s’arrêter dans la station balnéaire haut de gamme de Flamengo.
Une course festive et tropicale mais pas besoin de faire vos valises, tous les dossards ont été vendus depuis bien longtemps !

Et ce n’est pas la peine de prendre un billet d’avion pour les Etats-Unis non plus puisque le marathon de San Francisco affiche lui aussi complet. La 37ème édition a lieu dimanche 27 juillet 2014 à 5h30 du matin et les 7 000 dossards ont trouvé preneur. En tout, ce sont plus de 18 000 coureurs qui sont attendus pour prendre part aux différentes épreuves. Au programme et en plus du marathon, deux semi-marathons empruntant chacun la moitié de la course principale, un 5 km plus familial et pour les plus courageux, un aller retour du parcours du marathon pour une distance totale de 84.4 km soit un premier départ à minuit avant de repartir à 5h30 avec tout le monde. Les coureurs emprunteront les rues en pente caractéristiques de San Francisco et traverseront bien sur le mythique Golden Gate Bridge en début de course. Une course prisée aux Etats Unis mais qui n’attire pas les meilleurs marathoniens internationaux (victoire de l’américain Francois Lhuissier en 2013 et en 2h25mn15s), faute de sponsors et donc de dotation, même si c’est une course qualificative pour le marathon de Boston.

Bon week end de running à toutes et tous et surtout, faites vous plaisir !

Et vous où serez-vous ?

 

Réagissez