25 et 26 janvier 2014 : rapide tour du monde du programme running

Pas le temps (ni l’argent) pour voyager ce week-end ? Pas de problème, la rédaction de lepape-info vous propose quelques instants d’évasion avec le programme running de cette fin janvier 2014. Promis, ça ne vous prendra pas plus de cinq minutes, trajets compris ! Et c'est gratuit !

Standard Chartered Dubai Marathon 2013


Il fallait bien choisir un point de départ pour ce tour du monde des principaux rendez-vous course à pied. On aurait pu se fier aux dates des courses, et vous proposer un voyage chronologique. Mais comme il s’agit là d’un road trip purement fictif, nous avons arbitrairement décidé de ne pas respecter la chronologie (n’en déplaise aux puristes) et de commencer notre périple… à Marrakech ! Une manière de mettre tout le monde dans de bonnes conditions, de profiter de températures plus avantageuses que dans l’Hexagone, et d’un soleil probablement plus généreux. Marrakech, donc, qui fête ce dimanche la 25ème édition de son marathon international (et semi-marathon). Les organisateurs attendent au total plus de 6 000 coureurs au milieu des palmiers et orangers.

Cela dit, pas le temps de s’attarder au Maroc (même pour un voyage imaginaire, on a des contraintes à respecter), car on court aussi du côté aux Emirats Arabes Unis, pour le Standard Chartered Dubai Marathon. Et là, pas question d’arriver en retard car les chronos risquent d’être rapides, du moins pour les vainqueurs. L’an dernier, les cinq premiers hommes avaient bouclé le parcours en moins de 2h05 (voir les résultats 2013). Pour ce vendredi, on attend notamment sur la ligne de départ  l’Ethiopien Markos Geneti (qui avait fini troisième sur place en 2012 en 2h04mn54s) et le Kényan Jonathan Maiyo (quatrième de la même course il y a deux ans en 2h04mn56s).

Prochaine destination : le Japon. Et plus particulièrement Osaka où les chronos seront aussi regardés de près, dimanche, avec la 33ème édition du marathon international féminin de la ville. La star japonaise, Mizuki Noguchi (championne olympique à Athènes en 2004) est attendue, tout comme ses compatriotes Risa Shigetomo (vainqueur de l’épreuve en 2012) et Mari Ozaki  et l’Ukrainienne Tetiana Gamera Shmyrko, qui revient défendre son titre (voir les résultats 2013).

Retour en France, et on atterrit à Paris pour les Foulées du 8ème qui se courent dimanche au départ de la Place Saint Augustin. Au programme : 10 kilomètres à travers l’un des arrondissements les plus prestigieux de la capitale, avec passages notamment par le Boulevard Haussmann et l’avenue Hoche. Environ 1 800 personnes doivent y participer.

Direction maintenant la gare de l’Est pour prendre le train vers Nancy où se déroule samedi la première édition du GNUT. Comprenez par là : Grand Nancy Urban Trail. Plus de 500 personnes ont choisi de s’engager, soit sur l’épreuve de 16.7 km, soit sur la randonnée de 10 km. Toutes obligatoirement équipées d’une lampe frontale puisque les départs sont donnés à 17h30 et 16h.

Un conseil : profitez du temps de trajet vers les Alpes pour changer de tenue et en choisir une adaptée à la montagne. Le premier arrêt nous conduit au Semnoz pour le trail blanc du même nom qui part samedi à 17h30. Et c’est parti pour onze kilomètres sur une piste en neige, avec vin chaud et soupe à l’arrivée ! Ensuite, deuxième arrêt au domaine des 2 Alpes pour le Night Snow Trail, également samedi. Même ambiance, avec des courses en nocturne (sur 10 ou 20 km) et un repas bien mérité après l’effort.

Changement de décor, et cap à l’ouest pour rejoindre la Bretagne pour les Foulées de la Baie de Guissény. Un tracé d’à peine plus de 10 kilomètres, entre bitume et chemins, auquel vont se frotter un millier de coureurs dimanche.

Enfin, pour finir notre circuit, il s’agit de visiter plusieurs régions de France où se déroulent ce week-end les championnats régionaux de cross-country. C’est par exemple le cas en Haute et Basse Normandie, Centre, Ile de France, Bretagne…

Et que ceux et celles qui sont déçus de ne pouvoir être partout en même temps se rassurent : il y aura de quoi se régaler, aussi, le week-end suivant !

Réagissez