1er et 2 novembre 2014 : on varie les plaisirs !

Il y en aura vraiment pour tous les goûts du 1er au 2 novembre 2014. Focus sur les courses du week-end !

New York City Marathon

« I want to be a part of it, New York, New York ! »

Alors que la semaine dernière tous les yeux s’étaient tournés vers les deux mastodontes du trail que sont le Grand Raid de la Réunion et le Festival des Templiers, il sera compliqué de voler la vedette à New-York en ce week-end du 2 novembre 2014. La mégalopole américaine accueillera dimanche 2 novembre 2014, la 44ème édition de son célébrissime marathon, au plus grand plaisir des fondeurs venus du monde entier. Ils étaient 130 000 coureurs à postuler, ils ne seront sûrement « que » 50 000 à croquer dans la Grande Pomme New-yorkaise. Et la compétition sera une nouvelle fois à l’échelle de la ville. Plus d’un million de spectateurs sont attendus le long du circuit, soit près d’un New-yorkais sur huit. Et pour ceux qui ne pourront pas se rendre sur place, l’épreuve sera diffusée en direct à la télévision dans plusieurs pays. Plus de 330 millions de téléspectateurs devraient être au rendez-vous.

Le Marathon de New-York, c’est une fête certes, mais c’est également un événement sportif majeur dans le monde de l’athlétisme. Chez les élites, la bataille sera rude pour ceux qui tenteront d’inscrire leur nom au palmarès de l’un des 42 km les plus prestigieux au monde. Chez les hommes, le plateau réunit quatre athlètes sous la barre des 2h05mn, seize sous les 2h10 ! Geoffrey Mutai fait figure de favori, lui qui s’est d’ores et déjà imposé à deux reprises à New-York, en 2011 et 2013. Le Kenyan devrait se placer très rapidement en tête de course, lui qui avait établi la meilleure performance de tous les temps (aujourd’hui battue) à Boston en 2011. Son chrono canon, 2h03mn02s, n’avait alors pas été homologué par la IAAF, le parcours du plus vieux marathon du monde ne répondant pas aux critères de la fédération. Il aura très fort à faire avec la concurrence de Wilson Kipsang, dont le record du monde (2h03mn23s) établi à Berlin en 2013 n’aura tenu qu’une saison après que Denis Kimetto ne s’en soit chargé sur ce même Marathon de Berlin (2h02mn57s). Le Kenyan, dans sa bataille à distance ne devrait cependant pas battre ce record sur un tracé New-yorkais particulièrement difficile. Les Éthiopiens seront également de la partie ! Gebre Gebremariam, fera l’impossible pour remporter à nouveau cette épreuve quatre ans après sa victoire de 2010. Lelisa Desisa, encore débutant sur la distance reine et pourtant déjà détenteur d’un record personnel à 2h04mn45s, aura à coeur d’accrocher une seconde épreuve du Big Five à son palmarès, un an après sa victoire à Boston.

Chez les femmes, elles sont quatre à être déjà passées sous les 2h20mn. L’Éthiopienne Buzunesh Deba a la particularité d’évoluer « à domicile », elle qui vit dans le Bronx depuis plusieurs années. La seconde du Marathon de Boston 2014 connait donc parfaitement la ville, et se battra une nouvelle fois pour la victoire. Mary Keitany a quant à elle réalisé des performances de haut vol sur semi marathon, avec une seconde meilleure performance de tous les temps, 1h05mn39s. La Kenyane qui réalise également un superbe chrono à Londres sur 42 km, 2h18mn37s, se mêlera sans aucun doute à la bataille. Les choses seront plus difficiles pour l’américaine Deena Kastor, dont le record personnel, 2h19mn36s remonte déjà à 2006.

La France compte un représentant de marque sur la côte Est des États-Unis. Denis Lemeunier ira chercher un chrono sur le marathon handisport. Le Français a déjà parcouru le tracé New-yorkais à cinq reprises depuis 2008. Le vainqueur de Londres 2001 est également l’auteur de deux belles performances à Paris (second en 2011, 1h33mn55s ; 3ème en 2012, 1h35mn58s).

Pendant ce temps là à Paris…

ekiden de Paris 2013

Nous retraversons l’Atlantique en direction de Paris ! Cette fois, les parisiens courent en équipe. Le dimanche 2 novembre, la capitale sera l’hôte de l’Ekiden de Paris. Le concept est simple : par équipe de quatre ou six coureurs, il faudra parcourir les 42.195 kilomètres de tracé sous la forme de relais. Deux formules sont possibles. L’équipe de 4 devra être la plus équilibrée possible, l’ensemble des participants devant parcourir 40 kilomètres chacun, les 2195 derniers mètres étant généreusement laissés au dernier relayeur. Si,par contre, vous décidez de vous engager dans une équipe de six coureurs, trois relayeurs se contenteront de 5 petites bornes, quand les collègues devront en courir le double. Le dernier relais est un bon compromis, avec 7195 mètres à tenir ! Cet Ekiden de Paris, c’est donc l’occasion pour les débutants mais aussi pour les confirmés, de vivre l’expérience unique du marathon sans pour autant y perdre un genou. Bien que pressés par le temps, les coureurs pourront se laisser distraire de temps à autres par les « quelques » monuments qui se dressent devant eux le long du parcours, du Musée du Louvre à l’Hotel de Ville en passant par la Conciergerie et Notre Dame de Paris, rien que çà !

Et au grand air ?

Une fois n’est pas coutume, c’est en Bretagne qu’il faudra vous rendre pour pouvoir courir tout en profitant de l’air marin et de l’engouement d’un public chaleureux. 21,1 kilomètres, c’est la distance qui sépare les 7000 âmes de la petite ville de Saint-Pol-de-Léon et le viaduc de Morlaix, la distance parfaite ! Que cela vous étonne ou non, les organisateurs de l’épreuve ont cru bon de se servir de cet espace si singulier pour y installer un parcours de semi-marathon ! Et cela dure depuis plus de quarante ans maintenant. C’est un très joli tracé et une belle ambiance qui attend tous les runners partis courir du côté de chez nos irréductibles amis Gaulois !

Envie de courir pour une cause ?

Odyssea Paris 2013

Un mois après le succès tonitruant d’Odyssea Paris, et seulement une semaine après Auxerre, Odyssea remet le couvert à Bayonne ce dimanche 2 novembre 2014 ! Odysséa organise depuis 2002 un circuit de courses et de marches au profit de la lutte contre le cancer du sein. Depuis 10 ans ce sont plus de 250000 participants qui ont contribué à récolter plus de deux millions d’euros. Ces fonds sont reversés localement pour financer des programmes de recherche sur le traitement personnalisé du cancer du sein. Rien qu’en 2014, l’organisation de ces courses a permis de débloquer 685 600 € afin de faire progresser le recherche. Deux courses restent à effectuer, à la Réunion, et ici-même, à Bayonne. Il est temps de chausser vos running ! Au programme, un parcours de 10 km ou une boucle de 5 km non chronométrée à effectuer en marchant ou en courant. Les enfants pourront apporter leur soutien en participant à une course d’un kilomètre.

Et pour les amoureux de la nature…?

Pour ceux qui préfèrent la terre au bitume, pas d’inquiétude, il y en aura également pour les traileurs ! Une semaine après le Festival des Templiers, la région des grands Causses accueille à nouveau un festival de grande ampleur dédié au trail. Du 1er au 2 Novembre, le Festival des Hospitaliers plantera sa tente à Nant, à égale distance de Causse et du Parc National des Cévennes. Les plus endurants s’attaqueront aux 3764 mètres de dénivelé positif du Trail des Hospitaliers, auxquels il faudra ajouter les 75 kilomètres de course. La chasse au chrono est ouverte, avec à la clé deux points qualificatifs pour l’Ultra Trail du Mont Blanc. Mais avant cela, il faudra se lancer à l’attaque de Saint-Guiral, à plus de 1350 mètres d’altitude, pas de quoi effrayer les traileurs les plus chevronnés ! Mais on courra aussi sur 10, 14 et 30 km du côté du Massif Central.

Bon courage à tous ! Pour les autres, n’oubliez pas de vous entraîner ! D’autres courses vous attendent dans les semaines à venir.

Réagissez