1er et 2 août 2015 : Petite pause dans le calendrier

Ce premier week-end d’août 2015 marque une pause dans le calendrier surchargé des coureurs. Mais malgré les vacances, quelques courses ont tout de même retenu l'attention de la rédaction.

coureur seul

A l’heure où tous les regards sont déjà tournés vers l’UTMB (24 au 28 août 2015), l’actualité running reprend sa respiration et le rythme des courses se fait moins intense. Malgré tout, ce premier week-end d’aout 2015 propose quelques épreuves notables et comme bien souvent durant les beaux jours, c’est à la montagne que cela se passe.

Les Alpes et plus particulièrement le département de la Savoie (73) accueillent le Courchevel X trailOuverture des hostilités dès le samedi 1er août 2015 avec un kilomètre vertical avant d’enchaîner dimanche 2 août 2015 sur deux courses de 9 et 20 km pour les débutants et amateurs de très courtes distances.
Mais les deux courses phares dans la station de la Tarentaise seront le 33 km (2 200 m D+) et le 54 km (4 400 m D+) qui ont attiré quelques athlètes élites. Ainsi on retrouvera Fabien Antolinos (voir son portrait) au départ du parcours le plus long.
Sur le 33 km, Corail Bugnard fera office de favorite chez les femmes alors que l’on gardera un œil sur Nicolas Duhail (3ème du 30 km de l’Eco trail de Paris 2015), le pensionnaire de l’équipe de France de trail Nicolas Martin (voir son portrait) et le népalais Sange Sherpa (4ème de l’Eiger Ultra trail 2015) chez les hommes.

Un peu plus au Sud, le massif de la Vanoise verra lui aussi des traileurs s’élancer à l’assaut des ses sommets pour l’EDF Cenis Tour, le dimanche 2 août 2015. 4 parcours allant de 22 km à 77 km, entre 1 200 m et 3 900m D+, un passage au lac d’altitude du Mont-Cenis et des points culminants à 2 700 m attendent les traileurs au départ.

Les Hautes Alpes accueillent de leur coté la 2ème édition du Vars Mountain Trail, les samedi 1er et dimanche 2 août 2015. 4 distances sont au programme et c’est le désormais traditionnel kilomètre vertical (6 km et
1 000 m D+) qui ouvrira le week-end.
Le dimanche, place aux trails avec en vedette le Tour des Crêtes, un parcours aérien et exigeant de 41 km (3 000 m D+) avec des passages à 2 800 mètres d’altitude. Laurie Atzeni, 3ème de la course open des championnats du monde de trail à Annecy fera office de favorite chez les femmes. Chez les hommes, Julien Malvino (2ème du Grand Trail des Ecrins), Rémi Loubet (vainqueur de la 1ère Edition du VMT) et Sébastien Nain (2ème de l’Ultra Trail di Corsica en 2014) se disputeront sans doute la victoire.
Sur la Boucle du Peynier (24 km), on retrouvera Lisel Morelo et Séverine Bovero aux avants postes, alors que les amateurs de plus courtes distances s’élanceront sur un parcours de 15 km.

Direction ensuite les Pyrénées pour le Championnat du Canigou, qui fête cette année son 110ème anniversaire, ce qui en fait l’une des plus vieilles courses en montagne de France et l’un des ancêtres du trail actuel. Malgré les années, le succès de cette épreuve ne se dément pas puisque l’édition 2015 est complète depuis le 7 février !
Le parcours consiste en une boucle de 34 km en montagne au départ et à l’arrivée de Vernet-les-Bains. Un tracé plutôt corsé avec 18 km de montée (2200 m D+), un passage par la « Cheminée » (paroi d’une centaine de mètres où il faut s’aider des mains) pour atteindre le sommet du Pic du Canigo (2784 m), avant une descente vertigineuse pour rejoindre Vernet 16 km plus bas.
Un format et une histoire qui attire chaque année quelques coureurs de renom. Ainsi, dimanche 2 août 2015, Sylvain Court (Champion du monde de trail 2015 et 2ème ici en 2014) et Marc Pinsach Rubirola (3ème de l’OCC en 2014) seront par exemple au départ.
Ils ne feront néanmoins pas la course avec un sac à dos de 8 kilos comme certains coureurs, qui rendent hommage aux porteurs de glace qui foulaient la montagne au siècle dernier.

Enfin, bien loin des montagnes, la ville de Privas (07) sera le théâtre d’une course hors norme, les 6 jours de France, dont le départ sera donné le dimanche 2 août 2015. Près de 140 athlètes venant de 22 nations seront représentés, avec un seul but un peu fou, parcourir la plus longue distance en 144 heures de course non-stop.
Ce format totalement atypique fait de cette épreuve la plus longue course officielle de France et les meilleurs coureurs parcourront entre 800 et 900 kilomètres. Ils évolueront sur un circuit d’un kilomètre en centre ville, aux cotés d’un invité de marque cette année, le quadruple champion du monde de 24h, Ryoichi Sekiya (Japon). Et avec la plus jeune participante âgée de 24 ans et la doyenne de 81 ans, il n’y a apparemment pas d’age pour se lancer dans ce défi !

Que vous soyez en vacances ou sur les lignes de départ, bonnes courses à toutes et à tous !

Réagissez