17 et 18 novembre 2012 : la météo de votre week-end running

La fraîcheur des vignes ou la douceur de Valence ?

La météo n’est pas une science exacte, mais la course à pied non plus. Alors pour vous présenter les principales courses du week-end des 17 et 18 novembre 2012, plutôt que de se focaliser sur nos pieds, on prend le risque de regarder du côté du ciel…

PB190110-e1352914320637

Bien malin celui qui peut prévoir avec certitude le temps qu’il fera samedi ou dimanche au moment de se rendre sur la ligne de départ de sa course. Mais au jeu du « qui veut gagner des degrés ? », certains partent avec une longueur d’avance… En l’occurrence, ceux qui ont réservé un dossard pour des épreuves réputées pour leur convivialité peuvent compter sur l’ambiance au sein du peloton pour se réchauffer. A ce jeu-là, donc, les participants du Marathon du Beaujolais (en savoir plus) sont plutôt chanceux. A J-3 de l’événement, les météorologues annoncent certes une température ressentie autour de 5 degrés samedi matin à Fleurie (69), mais les déguisements et autres ravitaillements gastronomiques devraient permettre d’adoucir rapidement l’atmosphère. Sur les trois formats proposés (marathon, semi et 12 km), les organisateurs attendent plus de 8 000 personnes, un record !

Autre terre de vignoble, autre rendez-vous traditionnel des amateurs de running : le semi-marathon de la Vente des Vins de Beaune (voir la présentation de l’événement). Plus de 4 000 coureurs devraient s’aligner soit sur la distance principale, soit sur les Foulées (10.65 km). Comme leurs collègues du Beaujolais, les participants devraient bénéficier ce samedi d’un ciel clément, avec l’avantage de partir plus tard (13h40 pour les Foulées, 14h pour le semi) et donc une température ressentie plus agréable, probablement autour de 10 degrés.

Du côté de Rochefort du Gard (30), Christian Conil, président de la Foulée des Vignerons du Castelas (plus d’informations sur la course), reconnaît être dans l’incertitude du côté de la météo (peut-être quelques gouttes de pluie) pour dimanche. Mais ce qui est sûr, c’est qu’environ 1 000 personnes (encadrées par 150 bénévoles) vont se frotter au parcours de 10.5 km plutôt technique, fait de faux plats descendants et montées casse-pattes (notamment entre les 7ème et 10ème kilomètres). Si le soleil ne répond pas présent, les animations et casse-croûte vignerons proposés sur les ravitaillements devraient faire contrepoids. Car n’oublions pas que l’événement est organisé dans le cadre du week-end Primeur…

Que les adeptes du « boire ou courir, il faut choisir » se rassurent, ce week-end de mi-novembre proposent aussi son lot de rendez-vous plus traditionnels. A l’image du semi-marathon de Boulogne-Billancourt (voir les informations)qui affiche complet depuis le 22 octobre ! Au moment du départ, dimanche à 10 heures, le ciel francilien pourrait réserver un petit crachin aux 6 100 participants, avec probablement 5 degrés ressentis. Peut-être de quoi donner envie au peloton de se mettre vite à l’abri. Ça tombe bien, les organisateurs espèrent vivement faire tomber les records de l’épreuve (1h00mn12s chez les hommes, 1h09mn26s chez les femmes).

Autre semi-marathon ce dimanche : Lourdes-Tarbes (voir la fiche) qui fêtera sa 30ème édition sur un parcours plutôt roulant malgré « trois petites bosses », comme le souligne Nicole Mazet, organisatrice. Elle et son équipe espèrent passer la barre des 1 000 participants (dont 38 dans la catégorie handisport), coureurs et marcheurs confondus. Et croisent les doigts pour que la pluie les laisse tranquilles. Quoi qu’il en soit, l’échauffement Zumba devrait permettre d’apporter une dose de bonne humeur.

Dans le Loiret, Michèle Paul et l’organisation du Marathon d’Orléans (voir la fiche) ont reçu de nombreuses demandes d’inscription suite à l’annulation du marathon de New York (rappel des faits ici) et ont donc pris deux décisions : accueillir les coureurs jusqu’à la dernière minute (les engagements sont possibles le jour même) et ne pas appliquer de majoration financière pour les décisions tardives. Au moins 400 personnes devraient être au départ, dont Pascal Fetizon (champion du monde du 100 km en 2000) et Christian Dilmi, champion de France 2012 de 24 heures (plus d’informations ici). « Selon les sources on nous annonce du soleil ou de la pluie et entre 10 et 12 degrés, lance l’organisatrice, mais on peut déjà assurer que tous ceux qui le souhaitent auront un café gratuit ! »

Du côté de l’étranger, on suivra particulièrement deux marathons a priori plutôt ensoleillés : celui de Valence en Espagne (voir la fiche), avec 9 000 inscrits (plus 6 200 sur le 10 km) et celui de Turin en Italie ( voir la fiche) auquel participera notamment Valeria Straneo qui a amélioré le record d’Italie à Rotterdam cette année en 2h23mn44s (voir les résultats).

Enfin, dans le Nord (59), dimanche, le cinquième Trail Extrême Lillois (voir la fiche) affiche complet avec environ 900 traileurs engagés. Tous ont choisi la distance qui leur correspondait le mieux : 8, 15, 30, 45 ou 75 km pour les plus résistants. Le parcours est à chaque fois tracé à 90% sur chemins et sous-bois. Dans la matinée, on annonce une température ressentie voisine de 4 degrés. Reste que ceux et celles qui ont choisi la distance la plus longue entreront en action dès 5 heures du matin. Et à cette heure-ci, il faudra certainement une bonne dose de courage pour mettre le nez… et les pieds dehors !

Bon week-end à tous ! L’équipe lepape-info sera à vos côtés dans le Beaujolais et à Beaune !

Réagissez