11 et 12 octobre 2014, un week-end de prestige pour les marathoniens

Ce deuxième week-end d'octobre fera la joie des marathoniens, en France comme à l'étranger. Pour les fondeurs et pour les autres, suivez le guide !

Marathon de Chicago

37 ! C’est le nombre d’éditions de ce fameux Marathon de Chicago, dont le trente-septième départ sera donné ce dimanche 12 octobre 2014. Et pourtant, c’est en 1905 que s’est couru la première édition de cette course mythique. Abandonné au milieu des années 1920, il faudra attendre 1977 pour voir Chicago accueillir à nouveau la compétition, permettant à la ville industrielle de concurrencer New-York, et l’un des marathons les plus prestigieux de l’époque. Aujourd’hui, le Marathon de Chicago figure au calendrier très sélectif du World Marathon Majors, aux côtés du jeune Marathon de Tokyo, du très British Marathon de Londres, du véloce Marathon de Berlin, du prestigieux Marathon de New-York, et de l’antique Marathon de Boston. Les français seront encore nombreux à s’élancer de l’Institut des Arts de Chicago pour parcourir les 42 195 mètres du parcours. Chez les élites, le plateau est particulièrement relevé, avec la présence du Kenyan Eliud Kipchoge et de l’Éthiopien Kenenisa Bekele. Les deux hommes iront cherché le record de l’épreuve (2h03mn45s) instauré par Denis Kimetto lors de la dernière édition. Et surtout partiront en quête du record du monde, celui là même qui vient d’être battu à Berlin par Dennis Kimetto avec un chrono à 2h02mn57s ! En 1999, Khalid Khannouchi établissait à Chicago, la nouvelle meilleure performance de l’époque avec un chrono à 2h05mn42s, depuis c’est à Berlin que tout se joue, est-ce que ce sera encore le cas cette année ?
Chez les femmes, il sera plus compliqué d’aller chercher un record. Le chrono de Paula Radcliffe (2h17mn18s) semble intouchable depuis 2002. La Kenyanne Rita Jeptoo aura fort à faire pour aller chatouiller le record de la Britannique !

Sur le vieux continent, il faudra se rendre à Munich pour assister à l’un des marathons les plus populaires d’Allemagne. Le Marathon de Munich, c’est l’occasion pour des milliers de coureurs de visiter la ville Bavaroise, du Stade Olympique de 1972 au Siegestor (la Porte de la Victoire) en passant par le jardin anglais, l’un des plus grands jardins paysagers au monde, plus vaste que Central Park. C’est un parcours agréable qui attend les quelques français à faire le déplacement. En plus de ses nombreuses vues, le Marathon de Munich offre l’un des tracés les plus plats, avec un dénivelé positif ne dépassant guère les trente mètres.

Et en France?

C’est à seulement quarante petits kilomètres de la frontière Allemande que se déroule le premier Marathon français du week-end. C’est en effet à Metz que va se jouer un événement majeur dans le petit monde de la course de fond. La ville lorraine accueillera ce dimanche 12 octobre 2014 les Championnats de France de la distance. Chez les hommes, Bouabdellah Tahri effectuera son deuxième marathon. Le français avait très bien entamé sa carrière de marathonien, en s’installant à la quinzième place du Marathon de New-York 2013. Le français sera opposé à un autre novice sur la distance. En effet, malgré une très belle carrière sur semi marathon, Stéphane Lefrand n’a qu’un marathon dans les pattes, ce qui pourrait jouer en la faveur d’Alban Chorin, moins performant que ses cadets, mais riche de huit expériences sur l’épreuve reine des courses de fond. Élodie Navarro représentera le team Endurance 72 chez les femmes, et suivra de près la performance de la jeune Amélie Kersale, tout juste 24 ans. Mais le Marathon de Metz, c’est surtout l’occasion pour des milliers d’amateurs de course à pied de côtoyer les joyaux architecturaux de la ville de Metz, de traverser les villages pittoresques de la région, ou simplement de courir entre amis dans la joie et la bonne humeur.

La Picardie n’est pas en reste ce week-end ! Direction Amiens et sa superbe Cathédrale. C’est le long de la Somme, sur deux longs allers retours que des coureurs d’un autre genre mettront à rude épreuve leurs limites à l’occasion des 100 km du Val de Somme, qui auront lieu le 11 octobre 2014. En solo ou en équipe, des centaines de fans de l’ultra fond tenteront de boucler ce long circuit si particulier. Mais c’est bien le marathon qui est en vogue ce week-end. Les organisateurs de la course Picarde proposeront également aux inscrits un beau parcours de 42.195km, partant du cœur d’Amiens pour atteindre le Parc du Grand Marais, avant de rallier le village de Blangy-Tronville en sens inverse. C’est reparti en direction d’Amiens, et la boucle est bouclée !

Changement de paysage ! A l’autre bout de la France, dans le bassin d’Arcachon, le Cap-Ferret accueille le Marathon des Villages. Selon les mots des organisateurs, ce 42 km ne sera « jamais un grand marathon… mais s’il était l’un des plus beaux ?« . La presque île du Cap-Ferret offre certainement l’un des plus époustouflants panoramas de Gironde. Les coureurs sauront à n’en pas douter mettre l’ambiance sous l’œil afféré de l’un des plus beaux phares de France, le phare de Cap-Ferret, battit en 1840 et aujourd’hui monument historique classé au patrimoine français.

Marathon…marathon…

Non il n’y en a pas que pour les marathoniens ce week-end ! Et c’est d’ailleurs une sélection plutôt hétéroclite que nous vous proposons. Direction Toulon ! Et plus précisément Le Castellet. La petite commune Varroise et ses 4 022 habitants se préparent à recevoir l’une des épreuves les plus déjantées du genre, la Reebok Spartan Race. Ce véritable parcours du combattant offre la possibilité à des sportifs de tous âges de s’essayer à cette discipline inspirée des entraînements militaires de l’Armée de Terre. Il faudra s’arracher pour courir les 20 kilomètres et franchir les quelques 26 obstacles de la Spartan Beast, épreuve reine de cette Spartan Race 2014.

En Bretagne, un village résiste encore et toujours à l’envahisseur… Et encore une fois, des dizaines de vagues de coureurs déferleront sur la ville de Rennes. Tout Rennes Court reste un ovni dans le monde de la course à pied. Le S’mi Ouest France, la Crédit Mutuel de Bretagne, la Renault Hommes, la Renault Femmes, ou encore la Sobhi Sport, ce sont pas loin de dix épreuves et un total de huit distances, du 1 900 m au semi-marathon qui seront proposées gratuitement aux runners venus des quatre coins de la Bretagne et de la France pour concourir sur l’une de ces épreuves.

Et Paris dans tout cela ?

La capitale a d’ores et déjà été bien gâtée la semaine passée, avec les 10km de Paris Centre, et la solidaire Odyssea Paris, deux épreuves qui ont attiré plus de 47 000 coureurs le dimanche 5 octobre 2014. Rebelote cette semaine. Les Franciliens et les visiteurs pourront encore une fois se battre contre le chrono, mais également pour une cause. La semaine passée, 36 000 coureurs et coureuses avaient décidé de lutter contre le cancer du sein, en sillonnant les allées et sentiers du Bois de Vincennes. Cette semaine, la Fondation FDJ vous invite à vous battre contre la pauvreté. Le concept de la Run and Bike Solidaire est simple : en binôme, l’un a vélo, l’autre à pied, ou vis-versa, les coureurs/cyclistes devront effectuer un maximum de kilomètres au cœur du Domaine National de Saint-Cloud. Chaque kilomètre effectué durant la journée sera converti en don par la fondation FDJ, au profit du secours populaire.

Les chasseurs de temps trouveront également satisfaction sur Paris. Les 20 km de Paris affichent d’ailleurs complet ! 29 000 ! Vous serez 29 000 coureurs à prendre le départ de cette trente-sixième édition des « 20 kil de Paris ». Le rendez-vous est donné, comme le veux la tradition, aux pieds de la Tour Eiffel, sur le Pont d’Iéna. Les participants se lanceront dans une véritable partie de Monopoly, direction l’Avenue Foch, qui les conduira à l’orée du Bois de Boulogne, à la sortie duquel les quelques fans du Paris-Saint-Germain pourront trottiner à quelques pâtés de maison du Parc des Princes. Les runners devront ensuite battre le pavé des quais de Seine, en direction du Palais de Tokyo. Passez ensuite le Pont Alexandre III, la Place de la Concorde, le Jardin des Tuileries, tournez au Musée du Louvres, direction le Musée d’Orsay. Rendez-vous à la case Tour Eiffel, passez par la case départ, empochez 20 000 mètres !

Inscrits ou non sur l’une de ces épreuves, enfilez vos runnings, et nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour un autre week-end de folie !

Réagissez