11 et 12 juillet 2015 : week-end montagnard en perspective

Ultras trails et hauts sommets sont au programme de ce week-end de courses.

3 Ambiance Ice Trail Tarentaise 2013  photo www.photossports.com

Si vous êtes amateur de trail et de plateau élite fourni, vous avez de la chance car les organisateurs ont pensé à vous et les épreuves phares du week-end n’ont pas lieu le même jour.

Des plateaux élites à gogo

Un week-end qui commencera d’ailleurs dès le vendredi 10 juillet 2015 mais de l’autre côté de l’Atlantique, au cœur des montagnes du Colorado. C’est en effet depuis la ville de Silverton que sera donné le départ de la Hardrock Endurance Race. Et la mythique course de 160 km et plus de 10 000 mètres de dénivelé positif (point culminant à 4 281 m d’altitude) accueille cette année encore de grands noms du trail, tirés au sort, comme tous les coureurs au départ.
Kilian Jornet est de retour après sa victoire en 2014 et découvrira donc le parcours en sens inverse cette année, puisqu’il change de sens chaque année. A ses côtés et prétendants à la victoire également, on retrouvera Mike FooteKarl Meltzer (5 fois vainqueur de la Hardrock) ou Iker Karrera, même si le coureur espagnol est blessé à la hanche et ne courra donc pas au maximum de ses capacités.
Chez les femmes, la néo-zélandaise Anna Frost fait figure de favorite mais c’est seulement son deuxième « 100 miles » et elle aura fort à faire face à la concurrence locale. L’américaine Darcy Piceu, vainqueur l’an dernier sera en effet au départ, tout comme ses compatriotes Betsy Kalmeyer, sa dauphine l’an dernier et Betsy Nye, troisième en 2014.

Samedi 11 juillet 2015, retour en France mais toujours en altitude pour l’Ice Trail Tarentaise. Sur ce parcours de 65 km, en partie enneigé, et qui emmène les coureurs jusqu’au sommet de la Grande Motte (3 653 m d’altitude), les meilleurs traileurs vont se disputer cette année le titre européen de skyrunning.
Pour l’occasion, le plateau élite est gargantuesque et on retrouvera au départ l’espagnol Luis Alberto Hernando (2ème aux championnats du monde de trail), l’italien Franco Colle (2ème des 80 km du Mont Blanc 2015) ainsi qu’une importante délégation française avec Sébastien Spehler, Benoit Cori, Fabien Antolinos ou Cyril Cointre entre autres. Coté féminin, la suédoise Emelie Forsberg, l’espagnol Anna Comet Pascua ou Maud Gobert se disputeront sans doute la victoire.
Et les amateurs de distances plus courtes verront également s’élancer à leurs cotés de nombreux coureurs élites sur les 32 km de l’Altispeed. Andy Simonds, Thibault Baronian, Nathalie Mauclair ou Céline Lafaye pour ne citer qu’eux, feront partie des coureurs que vous pourrez croiser à Val d’Isère ce week-end.

Il faudra se rendre en Corse pour tous ceux qui manquent à l’appel ! Le Restonica Trail attend en effet près de 900 coureurs dans les montagnes du Centre Corse les 11 et 12 juillet 2015. Les amateurs de longues distances seront au départ de l’Ultra Trail di Corsica avec ses 110km et ses 8000 mètres de dénivelé positif (vendredi 10 juillet à minuit).
Pour les autres, il faudra se tourner vers le Restonica Trail (69km et 5000m D+) sur lequel Lambert Santelli, vainqueur en 2014, doit avoir en tête le record de Dawa Sherpa en 8h00mn33s. Le Tavignanu Trail et ses 33 km pour 2500m D+ verra lui Guillaume Peretti, détenteur du record du GR20 peaufiner sa préparation pour la prochaine TDS. Chez les filles, une belle lutte en perspective entre Laetitia Dardanelli qui a gagné la Champsaurin 2013, et Amandine Ferrato leader du challenge des trails courts de Provence avec déjà 4 victoires en 2015.

Enfin, on gardera un œil sur le station thermal d’Aulus-les-Bains qui accueille les Championnats Nationaux de Kilomètre Vertical. Un contre la montre de 5,2 km et 1 000 mètres de dénivelé attend les prétendants au titre de champion de France de la spécialité.

Des ultras à la pelle et un 100 km en bord de mer

Les sentiers de montagne seront très fréquentés ce week-end et les ultra traileurs s’en donnent décidément à cœur joie à travers toute la France !
Dans les Alpes suisses, le Trail du Verbier Saint-Bernard leur propose la X-Alpine, ses 111 km et 8 400 mètres de dénivelé positif (en solo ou en relais à 2). Les moins gourmands s’élanceront sur la Traversée (61 km et 4 100 m D+) et ses trois cols à franchir.
Dans le Jura, 110 km et 6 500 m D+ attendent les traileurs sur deux jours avec un bivouac pour Un Tour en Terre du Jura alors que les Cévennes seront quant à elle le théâtre du Grand Trail Stevenson avec pas moins de 10 courses au programme. Des ultra longues distances tout d’abord (126 km, 179 km et 224 km) mais à effectuer en trois étapes sur 3 jours. Des courses d’une journée ensuite avec des formats allant de 11 à 110 km.
Même les Pyrénées ne seront pas épargnées et c’est à l’ombre du plus haut sommet de la chaîne montagneuse, l’Aneto et ses 3 404 mètres d’altitude, que les traileurs s’élanceront pour le Luchon Aneto Trail. Ici aussi il y en aura pour tous les goûts avec un parcours initiation de 14 km, un maratrail de 42 km et un ultra long de 73 km.

Comme il en faut aussi pour les amateurs de longue distances mais qui préféreraient les bords de mer, les organisateurs des 100 km de Cléder leur propose un parcours entre terre et mer, à la découverte des paysages du Finistère. Un magnifique parcours qui serpentent le long du littoral, agrémenté de quatre passages par des châteaux de la région, à boucler en solo ou par relais de deux coureurs.

Enfin, la rédaction pense aussi à toutes celles et ceux qui s’élanceront le mardi 14 juillet, car en ce jour de fete nationale, les courses sont nombreuses !

Les températures ont baissé et les courses seront partout plus agréables, alors enfilez vos chaussures de running et bon week-end de course à toutes et à tous !

Réagissez