Les 10 km de l’Hexagone, première course inter-cités de France !

Le 28 juin 2015, pour la première fois en France aura lieu une course entre plusieurs villes, sur une même distance et à la même heure. Un challenge qui se veut ludique et surtout ouvert à tous. Prêts à faire gagner votre ville ?

10 km de l'Hexagone - Affiche officielle

Imaginé en 2013 par Cécile Bertin (rédactrice en chef du magazine « Running pour Elles »), Sylvain Pasquinelly et Eric Schwartz, trois mordus de course à pied et marathoniens, ce nouveau concept propose de faire courir en même temps et partout en France des milliers de personnes dans le but de faire gagner le challenge des 10 km de l’Hexagone à sa ville.

« Tout est parti du coup de fil d’un copain en fait » nous raconte Eric Schwartz, à l’origine de l’idée et également à la tête des Crazy Runners, un groupe de plus de 300 coureurs qui se réunit régulièrement via Facebook. « Il m’appelle pour m’annoncer qu’il ne pourra pas participer à notre sortie en groupe mais qu’il partira quand même de son côté à 9h30, pour avoir l’impression de courir avec nous. Et là ça a fait tilt dans mon esprit. »

Ne restait plus qu’à trouver une date (le 28 juin 2015 à 9h) et à convaincre un maximum de villes de participer à l’événement. « Notre objectif est situé entre 25 et 30 et pour le moment, plus d’une vingtaine ont répondu à l’appel dont une en Guadeloupe. On passe par les organisateurs locaux pour arriver à organiser cela. »

L’important, c’est de participer

L’idée est belle et conviviale, mais il faudra s’assurer que tout le monde participe à la même course et possède les mêmes chances de remporter le challenge. Là encore, Eric Schwartz se veut rassurant. « La seule chose que je ne peux garantir, c’est l’équité météorologique (rires) ! Pour le reste, tous les parcours seront sélectionnés selon les paramètres officiels de la Fédération Française d’Athlétisme et sera déclarée vainqueur la ville qui aura le pourcentage de participants le plus élevé par rapport à son nombre d’habitants. Ainsi, peu importe la vitesse à laquelle vous courrez, tout le monde aura ses chances… à condition de motiver un maximum de personnes ! »

L’objectif est donc d’élire la ville la plus motivée de France et non pas la meilleure sur 10 km en terme de performance pure. C’est d’ailleurs cette nuance qui fait toute la différence avec une course comme la Wings For Life qui récompense, elle, les coureurs les plus endurants du monde. « C’est une course créée par des coureurs et qui s’adresse à la masse. Elle se veut festive, chaleureuse et fédératrice, pour le simple plaisir de courir et de partager un moment sympa avec quand même un petit côté compétition présent puisque l’on représente sa ville. » renchérit le 14 fois finisher du Marathon de New-York. Car il est important de le préciser, il y aura tout de même un vainqueur national au temps scratch ! Il sera récompensé non pas avec une prime mais des cadeaux offerts par les partenaires de la course.

Même chose pour les vainqueurs des différents challenges qui seront proposés : entreprises, entre casernes de pompiers ou de gendarmeries, grandes écoles, associations… A noter également un élément important : une partie du coût du dossard (fixé à 19€) sera reversée à des associations, dont l’UNAFTC, l’Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés crânien. L’occasion donc de faire en plus une bonne action !

L’événement sera parrainé par Yannick Noah, dernier vainqueur français en Grand Chelem (Roland-Garros en 1983), lui-même devenu coureur « à ses heures perdues ». La ville qui remportera le 10 km de l’Hexagone accueillera par la suite le départ de l’édition 2016.

D’ici-là, vous pouvez suivre régulièrement l’actualité de la course sur son site officiel.

2 réaction à cet article

  1. top !!!

    Répondre
  2. Bonjour
    L’ initiative est intéressante, mais je trouve le coût du dossard élevé (en moyenne 7€ en région pour la même distance), même si une partie est reversée (mais on ne sait pas combien).
    Dommage qu’ elle soit annoncée aussi tard, alors que la calendrier 2015 est déjà fixé

    Répondre

Réagissez